Pourquoi le PCD ?


          La ville de Tanger est considérée comme l’une des villes les plus anciennes. Elle jouit d’une renommée internationale depuis son édification en 1320 avant J.C par le Roi Soufax, fils de la Reine Tangesse. Elle est convoitée par de différents Empires : Les Phéniciens, les Romains et les Byzantins…jusqu’à la conquête islamique de 702.

Lire la suite...
---------------------------------------------------------------

Pourquoi le PCD ?

          La ville de Tanger est considérée comme l’une des villes les plus anciennes. Elle jouit d’une renommée internationale depuis son édification en 1320 avant J.C par le Roi Soufax, fils de la Reine Tangesse. Elle est convoitée par de différents Empires : Les Phéniciens, les Romains et les Byzantins…jusqu’à la conquête islamique de 702. Après, les dynasties qui ont gouverné le Maroc l’ont prise pour leur point de départ en vue d’aller de l’avant dans leurs conquêtes vers l’Europe en 711.

          Tanger commence à connaitre un déclin remarqué en 1471 à cause de la poussée impérialiste ibérique, puis anglaise jusqu’à 1684. A partir de cette date, le Sultan Moulay Ismail récupère Tanger de la domination anglaise. Par là, elle reprend son rôle militaire, diplomatique et commercial…en connaissant une forte renaissance au niveau de la construction des murailles, des forteresses et des portails…La vie socio-théologique se développe fortement. Ainsi, beaucoup de mosquées, d’églises et de temples ont été édifiés. Les résidents étrangers, quant à eux, possédaient de grandes demeures. C’est pourquoi, Tanger prend une dimension diplomatique, puis devient, au fil du temps, une ville internationale.

          Après cet aperçu historique sur la ville de Tanger, on a la certitude totale qu’on ne pourrait en aucun cas effectuer une coupure entre le passé et le présent. Parler de Tanger, la ville moderne, c’est aussi parler d’une ville profondément enracinée dans une histoire aux multiples facettes. Grâce à sa situation géostratégique, ses infrastructures générales et son port méditerranéen, Tanger offre de fortes possibilités d’investissements : C’est le centre financier du commerce extérieur ; elle est aussi équipée d’un réseau ferroviaire, d’un aéroport et d’une zone industrielle. Tout ceci fait de Tanger l’un des centres commerciaux et industriels les plus importants du Maroc. On dirait un chantier ouvert sur le monde d’une façon permanente et continue. Donc, ce n’est pas un hasard si la ville de Tanger est classée parmi les sept plus grandes villes où l’on applique le statut de l’unité de la ville par le pacte communal de 2002. Elle est subdivisée en quatre arrondissements grâce à la politique de proximité. Mais, malgré tout ce qui a été réalisé, les ambitions de la population tangéroise restent énormes tant qu’elle en réclame davantage. A l’heure actuelle, on est entrain d’élaborer un projet « le Plan communal pour le développement », et ce en vue de mettre à jour plus de projets susceptibles d’aboutir au rayonnement de Tanger. Ceci ne peut être effectué qu’avec une approche participative et une profonde connaissance de tous les défis auxquels la ville de Tanger sera confrontée dans les années à venir. En effet, on est conscient que Tanger mérite plus d’intérêts pour qu’elle puisse sauvegarder son authenticité, son histoire et ses spécificités socioculturelles. Certes, nous rêvons tous d’une ville à caractère bariolé, que ce soit les élus ou les membres associatifs…Avec le lancement d’un tel projet, nous accordons le droit à la parole à tous les Tangérois, pour plus de concertation et d’écoute, surtout aux habitants en situation précaire (les femmes, les enfants nécessiteux et la jeunesse). Nous nous adressons aussi aux associations pour contribuer à l’identification de la réalité de la ville en présentant toutes les informations et les points de vue de l’ensemble de la population. Nous voudrions dresser une image prospère de la ville. Ces organisations sont nos véritables collaborateurs à fin d’établir ce Plan qui institutionnalise la décentralisation, la démocratie et la gouvernance de qualité au niveau local.

          Notre but serait une valeur sûre tant qu’il permettrait plus d’ouverture socioculturelle en vue d’accéder à une bonne qualité d’écoute des besoins de nos concitoyens.

          Tanger est comme toutes les autres villes du monde, elle est exposée à de multiples problèmes que nous allons essayer de solutionner en menant à bien son sort. Nous sommes tenus à persévérer selon une logique et une méthode de gestion nouvelle, dépassant la gestion administrative pure, en embrassant une gestion stratégique qu’on pourrait nommer : La gouvernance de qualité.